Home Lifestyle Culture DAVID ZINCKE AND THE SONS OF GUNS

DAVID ZINCKE AND THE SONS OF GUNS

SHARE

Quand vous pensez à un groupe d’après-ski en station, peut-être vous imaginez-vous un groupe moyen qui joue de la musique de fond pendant que vous buvez un verre – vous n’imaginez pas entendre des musiciens talentueux et de classe mondiale. Bienvenue à l’Après-Ski au Farinet, avec David Zincke et les Sons of Guns.

David Zincke et les Sons of Guns ne sont pas des nouveaux-venus dans la scène de l’après-ski à Verbier. Un signe de leur familiarité avec les lieux est la rangée de Jägerbombs qui les attend au bar. Ils viennent d’arriver à Verbier, Faye joue son premier set sur scène, alors pourquoi ne pas commencer la semaine avec un shot! Medi préfère une tasse de thé, il est peut-être en train de modérer son allure, il sait ce qui l’attend durant la semaine à venir…

L’Après-ski au Farinet est une institution, l’endroit où vous entrez juste pour boire un verre et où avant de vous en rendre compte, vous pourriez être en train de boire de la vodka caramel directement depuis le ski à shots et de danser sur le bar en chaussures de ski. Aymeric Ardimanni, l’homme à la barbe, est bien connu à Verbier et est venu jouer au Farinet avec différents groupes depuis plus de six ans. Basé dans le Sud de la France, c’est là qu’il a rencontré les autres membres du groupe : Jack Daniel, Tim Parisot et Scott Richman pour fonder le groupe « The Sons of Guns ». Le groupe talentueux est ensuite devenu le groupe permanent du songwriter David Zincke. Ajoutez Medi, le multi-instrumentiste et producteur, et vous obtenez le « super groupe » d’après-ski. (Medi est en train de produire le prochain disque de David Zincke, « Soul and Bones », qui sortira dans le courant de cette année.)

Une des premières questions que je leur pose: « ne devient-il pas ennuyeux à la longue de jouer des reprises alors que vous tous écrivez et jouez votre propre musique? » La réponse est un rapide et simple « non » de la part de tous les membres du groupe. Pouvoir venir à Verbier est l’occasion pour tous de passer du bon temps ensemble, loin des distractions de la vie de tous les jours en France. Sur scène, ils donnent vraiment l’impression de prendre du plaisir plutôt que de simplement faire machinalement un boulot alimentaire. Leur amour de la musique dégouline à travers les sous-vêtements thermiques des clients fraîchement descendus des pistes. Ils ne « reprennent » pas seulement une chanson, ils la jouent à leur manière. Vous finissez par apprécier des morceaux que vous ne saviez même pas que vous aimiez.

N’importe quel groupe venant sur la scène de l’Après-Ski ne peut rester indifférent au public de Verbier et à la fête ou carrément au délire total qui arrive souvent au Farinet. Avec des pichets de bières qui volent à travers toute la salle, des fans qui se lancent dans le public depuis la scène en chaussures de ski ou des filles qui dansent sur le bar en soutien-gorge, tout cela fait partie du jeu. Par chance, ils apprécient l’atmosphère complètement dingue, ou le défi d’en créer une. Les « Sons of Guns » adoptent complètement l’esprit de l’après-ski, buvant parfois des shots de Vodka directement au goulot entre les morceaux. Et il s’agit aujourd’hui d’une soirée calme. On comprend facilement pourquoi ils ne sont pas les premiers aux remontées mécaniques le matin.

Une autre raison pour laquelle vous ne les verrez pas faire la queue à Médran est qu’aucun membre du groupe ne pratique le ski ou le snowboard. La principale raison pour laquelle ils ne s’aventurent pas sur les pistes est le risque de se casser un bras ou toute autre forme de blessure. Aymeric s’est pourtant blessé en traversant la Place Centrale (ce n’est ni le premier, ni le dernier à se blesser tard dans la nuit…). Les bottes d’un musicien venant du Sud de la France ne sont pas adaptées aux routes enneigées.

Comme dans tous les groupes, chacun a son rôle – le chanteur, le batteur, – des egos qui luttent pour la place sur scène. Dans ce groupe, David Zincke a peut-être son nom en évidence sur l’affiche, mais retournez-vous un instant pour commander une boisson, et toute la configuration a changé le temps que vous vous retourniez! Le batteur est devenu le chanteur, le claviériste joue de la guitare et l’un d’entre eux est peut-être debout derrière le bar. Ce n’est pas surprenant qu’ils ne s’ennuient jamais. Je leur ai demandé s’ils avaient quelques anecdotes préférées à raconter sur leurs expériences à Verbier. Après quelques marmonnements, la conclusion était claire, cela ne servait à rien de me raconter quoi que ce soit, car je n’aurais de toute façon pas pu décemment publier leurs histoires. Pas de problème. Ils rajouteront sans aucun doute quelques histoires à leur collection lorsqu’ils seront de retour ce mois, les 14 et 15 mars. Si vous appréciez la musique live, vous vous devez d’assister à un concert de David Zincke et les Sons of Guns – et si vous pensez que vous n’aimez pas la musique live, vous l’apprécierez après avoir vu ce groupe à l’œuvre.

 

SHARE