Home Alimentation Vin SUMMER WINE

SUMMER WINE

SHARE
photoplus.ch/ Photo by Christof Sonderegger

Marcus Bratter nous emmène faire un tour des vignobles valaisans à vélo.

Se promener à vélo à travers les vignobles en Valais est un loisir qui n’est pas sans risque. Il ne m’est encore jamais arrivé de me faire arrêter pour un contrôle d’alcoolémie à vélo, mais je dois admettre que si ça m’était arrivé, les autorités locales m’auraient certainement tapé sur les doigts et confisqué mon vélo. A part la conduite en d’état d’ébriété, il y a aussi les oiseaux qui peuvent vous déféquer sur la tête, des rivières dans lesquelles vous pouvez tomber ou encore les autres cyclistes qui ignorent les arrêts devant les portes des caves et vous dépassent à des vitesses fulgurantes. Vous risquez également de vous perdre. Mais sérieusement, se balader à vélo dans les vignes est un vrai plaisir. De nombreux vignerons ont des salles de dégustation ouvertes, et les villages ont des coopératives qui gèrent des bistros ou restaurants à dégustation, qui présentent une sélection des meilleurs vins des producteurs locaux.

Il existe un circuit bien marqué qui commence à Martigny et se termine à Loèche, après Sierre, bien de « l’autre côté » du Valais, où ils parlent allemand et font également des grands vins. Le circuit est clairement indiqué par un panneau « Route 72, Chemin du Vignoble ». Vous pouvez prendre un train vers n’importe lequel des points sur le parcours et revenir à votre point de départ à vélo. L’élément principal à ne pas oublier est qu’en été, le vent dans la vallée se lève autour des 11h et souffle fort depuis le lac en direction de Sion et de Loèche. Planifiez donc votre sortie avec cet élément en tête. Une bonne solution est de rouler vers l’ouest le matin et vers l’est l’après-midi, ou de prendre le train pour revenir à votre point de départ. Les trains suisses acceptent volontiers les vélos, mais n’oubliez pas que vous devez aussi acheter un billet pour votre vélo.

Depuis Martigny, le circuit est plat jusqu’à Conthey et suit la rivière, puis on retrouve un terrain plutôt vallonné avec des montées et des descentes à travers les vignes, avec au maximum une montée de 400m pour atteindre le point le plus élevé du parcours qui est Grimisaut, un vélo électrique pourrait donc s’avérer utile. Quasiment chaque village a son propre caveau. Le premier se trouve juste avant Fully, au-dessus de la rivière qui va de Martigny à Fol’terres. Montez ensuite jusqu’à Saillon et visitez le Caveau de Sion, plongez dans le Caveau de Chamoson et continuez pour aller visiter les salles de dégustation souterraines de Jean-René Germanier à Vétroz. Terminez par une longue étape jusqu’à Sierre pour visiter l’incontournable Oenothèque du Château de Villa.

Maintenant, si vous êtes prêt à rentrer à la maison, prenez le train jusqu’à Martigny, sinon sortez votre dictionnaire et plongez dans le pays du suisse allemand. Visitez le Musée du Vin à Salgesch, poursuivez jusqu’à Varen et terminez à Loèche. A partir de maintenant, je pense que vos changements de vitesses commencent à devenir un peu bâclés, il est temps d’appeler un taxi pour rentrer. Bonne chance, bonne sortie à vélo et ayez le sens de l’aventure lors de vos dégustations, il y a beaucoup de belles choses à découvrir.

SHARE