Home Lifestyle TOP HEALTH TIPS

TOP HEALTH TIPS

SHARE

Coach de nutrition et de santé holistique, Sian Leigh prend le temps de vous offrir 4 conseils à mettre en pratique gratuitement pour améliorer votre santé et que vivre à la montagne soit un plaisir au quotidien. Sian s’est installée à Verbier en 2015 avec sa famille, « seulement pour une saison », mais elle n’a toujours pas réussi à en partir. Professeur de yoga à WholeyCow, mais aussi sur YouTube, elle possède des clients dans le monde entier…

 Même si vous ressentez les bienfaits physiques de votre saison de ski, votre peau sèche et squameuse de l’hiver est plutôt du genre à saper votre confiance. Pas de panique ! Je suis là pour vous apprendre comment tirer le meilleur de ce que vous avez déjà, en 4 conseils essentiels :

 

 

  1. Buvez plus d’eau – O.K., je ne réinvente pas la roue avec mes conseils, surtout lorsque je vous dis de boire plus d’eau. Essayez de boire un litre avant le petit-déjeuner. Comme nous perdons environ 250 ml pendant notre sommeil, il est important de refaire le plein dès que possible. Maintenant, je vais compliquer un peu les choses : ne buvez pas pendant les repas, ni une demi-heure avant ou après. C’est de la chimie pure : le pH des sucs gastriques qui décomposent la nourriture que nous avalons tourne autour de 3, tandis que le pH de l’eau est voisin de 7, je vous laisse donc imaginer ce qu’il se passe lorsque vous buvez de l’eau en mangeant. La bonne nouvelle est qu’il existe une boisson qui a un pH proche de celui de nos sucs gastriques. OUI, le pinard ! Évitez simplement de boire de l’alcool sur un estomac vide si vous souhaitez préserver votre paroi intestinale.

  1. Respirez – Lorsque nous sommes anxieux et que nous avons le souffle court, notre système nerveux associé à la réponse combat-fuite est activé. Comme notre corps pense que nous sommes poursuivis par un ours, il réquisitionne le sang du système digestif ainsi que de ses diverses parties, et l’envoie aux endroits qu’il juge nécessaire pour notre survie immédiate. Notre rythme cardiaque augmente, notre champ de vision se rétrécit, nos muscles se contractent, nous nous mettons à transpirer, notre ouïe devient plus sensible. Est-ce que le corps se dit : « Il serait mieux que le système digestif reste irrigué au cas où je m’arrêterais manger alors que je suis poursuivi par un ours » ? Bien sûr que non ! Du coup, nous ne respirons pas correctement, ne digérons pas la nourriture et n’absorbons aucun nutriment. En tant que mère, je suis souvent un peu stressée au moment de passer à table (au moins, je m’assoie maintenant). C’est pourquoi je vous offre cette petite astuce. Isolez-vous au calme, puis prenez 3 respirations profondes par le ventre. Cela désactivera le système nerveux sympathique et activera le parasympathique.

 

  1. Mangez plus de légumes et d’aliments complets – Cela coule de source, pas vrai ? Mes clients (et mes proches) en ont marre que je rabâche sans cesse cela. « La moitié de votre assiette doit être composée de légumes verts à chaque repas », tel est mon mantra. Les aliments complets contiennent des milliers de phytonutriments (des composés qui protègent les plantes contre les agents pathogènes, les champignons, les insectes et autres menaces). Si bien que lorsque nous les absorbons, nous constituons un bouclier protecteur contre ces mêmes créatures. Alors commencez doucement, introduisez de la salade à chaque repas et colorez votre assiette au maximum : plus c’est coloré, plus grande est la variété des phytonutriments que vos cellules pourront absorber. Et cerise sur le gâteau, cela se verra à l’extérieur : il est en effet possible de ralentir considérablement les signes du vieillissement en passant à un régime à base d’aliments complets.

 

  1. Dormez – Nous passons le premier quart de notre vie à n’avoir aucun respect pour la seule chose dont nous passons les trois quarts restants à essayer d’en avoir suffisamment. Le sommeil. C’est lorsque nous dormons que nos hormones de croissance entrent en jeu, si bien que même si vous avez fini de grandir, dormir sera réparateur pour vos muscles fatigués ou vos petits bobos. Le sommeil régule également les hormones de la faim : résistez-vous longtemps à une collation sucrée lorsque vous êtes fatigué ? Non seulement votre corps réclame une dose d’énergie rapide, mais comme vos hormones sont détraquées, il vous est impossible de savoir si vous avez faim ou s’il vous faut simplement vous allonger et vous reposer. À nouveau, je ne vous dirai rien que vous ne sachiez déjà, mais bannissez les écrans de votre chambre, adoptez un rythme de sommeil régulier (ne faites pas la grasse matinée les week-ends), et réservez la chambre pour dormir et faire des câlins. En proportion égale, de préférence.

 

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.thehealthshed.life.

 

SHARE