Velouté de Patate Douce aux Accents Thaï

Aucun plat n’est plus réconfortant qu’un délicieux bol de soupe saine. Sans gluten ni produits laitiers, ce velouté est une option santé facile à réaliser, même apprécié par ceux qui ne consomment habituellement pas de soupe.

Velouté de Patate Douce aux Accents Thaï

Pour 6-8 personnes

 

3 grosses échalotes (ou 2 gros oignons), coupées en dés

2 c. à soupe d’huile de coco (ou d’huile d’olive)

6 gousses d’ail, émincées

2 branches de céleri, hachées

1 fenouil, finement haché

5 cm de gingembre frais, pelé et haché

6 grosses patates douces (environ 1.3 kg), pelées et coupées en cubes

2 c. à soupe de pâte de curry rouge thaï

1.5 L de bouillon de légumes ou d’eau, suffisamment pour couvrir les légumes plus 1.5 cm

Sel et poivre pour l’assaisonnement

Citron vert frais (optionnel)

 

Garniture:

Coriandre hachée, crème de coco, noix de cajou grillées et hachées et quelques gouttes de sauce sriracha (si vous souhaitez corser davantage !).

 

Dans une grande casserole à fond épais, chauffer l’huile à feu moyen fort. Ajouter les échalotes (ou les oignons) puis remuer quelques minutes. Ajouter le gingembre, l’ail, le céleri et le fenouil, régler sur feu moyen puis cuire 5 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés et parfumés. Ajouter la pâte de curry puis remuer 1-2 minutes supplémentaires. Ajouter le bouillon.

Faire bouillir et ajouter les patates douces. Faire mijoter jusqu’à ce que les patates soient tendres à la fourchette, 15-20 minutes. Laisser légèrement refroidir pendant que vous préparez la garniture.

Mixer la soupe jusqu’à consistance onctueuse. Lisser dans un blender par petites quantités ou utiliser un mixeur plongeant. Le but est d’obtenir la consistance la plus onctueuse possible. Retourner au fourneau et chauffer sur feu moyen.

Goûter pour vérifier l’assaisonnement. Selon si vous avez utilisé du bouillon ou de l’eau, il y aura besoin d’ajuster l’assaisonnement. Il peut être nécessaire de donner plus de profondeur au goût, dans ce cas, faire frire une à deux c. à soupe supplémentaires de pâte de curry dans un peu d’huile et l’incorporer à la soupe. Il est également possible d’égayer le goût avec du citron vert fraîchement pressé. Goûter ! Garder au chaud jusqu’au moment de servir, ou si préparé à l’avance, réchauffer doucement et servir bien chaud.

 

Garnir avec la coriandre, les noix de cajou hachées et la crème de coco. Une touche de sauce sriracha peut faire des miracles en pimentant davantage et en apportant surtout une note umami. Toutefois, l’utiliser avec parcimonie pour de meilleurs résultats. Bon appétit !


Gambas à l’aigre-doux

Gambas à l’aigre-doux
(pour 4 personnes)

16 grosses crevettes crues entières

Pour les paner:
de la farine, de l’œuf battu,
4 parts de panure pour 1 part de noix de coco râpée,
huile d’olive,
sel, poivre

Sauce aigre-douce
100g d’ananas frais ou en boîte, coupé en dés
150g de sucre,
3dl de fond de volaille ou bouillon de poule léger
1,25 dl de vinaigre de vin blanc aux herbes
1c.c. de concentré de tomate
1 pointe de couteau de gingembre râpé
1 pointe de couteau d’ail haché
1 c.c. de coriandre moulue
1 anis étoilé
1 c.c. de maïzena
1 pointe de couteau de sambal
sel, poivre
1 tige d’oignon nouveau ou brins de ciboulette

Garniture
½ poivron rouge, jaune et vert

Décoration
branches d’aneth

Sauce aigre-douce

Dans une petite casserole, préparer un sirop avec 150g de sucre et 2 dl d’eau. Donner une ébullition avec les parures du cœur de l’ananas et passer à travers une passoire.
Verser le fond de volaille ou le bouillon dans la casserole. Ajouter le vinaigre, le concentré de tomate, le gingembre, l’ail, la coriandre et l’anis étoilé. Réduire le liquide à bons bouillons une dizaine de minutes. Passer la sauce à travers un tamis et remettre dans la casserole. Délayer la maïzena dans un tout petit peu d’eau froide avant de l’ajouter à la sauce. Remuer au fouet tout en donnant une ébullition. Laisser épaissir la sauce à petits bouillonnements afin qu’elle devienne sirupeuse. Ajouter alors le sambal et les dés d’ananas. Saler et rectifier l’assaisonnement en poivre. Réserver. Au moment de servir, parsemer la sauce d’une partie de la tige d’oignon finement ciselée.
Garniture: Partager les poivrons. Les épépiner et en ôter les parties blanches de l’intérieur. Peler la chair au couteau économe. Couper chaque morceau de poivron en fine julienne puis en brunoise (petits dés) en séparant les couleurs. Les blanchir successivement dans l’eau salée en ébullition. Donner un bouillon et retirer la brunoise à l’aide d’une écumoire. Réserver.

Gambas

Préchauffer le four à 200˚. Oter la tête des crevettes et dégager la queue de la carapace. Garder l’extrémité. Fendre la chair pour en dégager le boyau. Passer rapidement chaque gamba bien ouverte dans la farine – en ôter l’excédent – puis dans l’œuf battu et dans le mélange de panure et noix de coco. Chauffer une grande poêle à bonne température, y verser assez d’huile d’olive pour colorer brièvement, 20 sec. env. chaque face des gambas. Saler et poivrer. Déposer les gambas dans un plat à feu et le glisser au four chaud 3 à 4 min. Les gambas se rétractent et I’extrémité de la queue devient rose à la chaleur du four.
Servir dans des assiettes chaudes, accompagner de sauce aigre-douce. Parsemer de dés de poivron et décorer avec un brin d’aneth.