LA GUEULE DE BOIS!

Au  moment où vous lisez ces lignes, Nouvel-An est tout proche. Pour préparer l’événement, j’ai voulu aborder un sujet inévitable, vous l'aurez deviné, la gueule de bois.

Texte: Marcus Bratter

Une étude médicale publiée en 2005* nous dit que: « Le moyen le plus efficace d’éviter les symptômes liés à la gueule de bois due à la consommation d’alcool est de pratiquer l'abstinence ou la modération. »  J'adore cette approche pragmatique. Cela dit, la plupart d’entre nous hausserons les épaules et irons tout de même chercher le tire-bouchon.  Ainsi, partant d’un point de vue réaliste, j’ai décidé d’essayer de comprendre pourquoi nous avons la gueule de bois et de quelles options nous disposons pour en limiter les effets.

Il semble que la gueule de bois soit provoquée par une variété d’interactions chimiques avec nos corps. Les histamines et les sulfites présents dans les vins peuvent provoquer des réactions allergiques, mais le principal coupable est l’éthanol (alcool): il produit des substances dérivées, notamment acétaldéhyde, qui contribue à nous donner un sentiment de nausée que nous connaissons tous si bien le lendemain matin. La déshydratation est un facteur important, il est donc toujours bon de boire beaucoup d’eau pendant la soirée, mais vous risquez de vous lever pendant la nuit pour aller aux toilettes, l’alcool étant un diurétique. Les gueules de bois ont tendance à empirer avec l’âge, une autre solution consiste donc à trouver un moyen de de ne pas vieillir ou de boire beaucoup pendant que vous êtes jeunes, car ça fera beaucoup plus mal lorsque vous serez plus âgé. Une approche plus raisonnable est peut-être de boire un peu moins d’alcool et plus d'eau, et d’après mon expérience, de boire « meilleur ».  J'ai remarqué que plus la qualité du vin était grande, moins agressive était la gueule de bois, probablement en raison d’une concentration moindre de produits chimiques dans le vin. Les vignerons peuvent utiliser de nombreux additifs lors de la fermentation et de la finition des vins, tels que le sucre (pour augmenter le taux d’alcool), des levures pour fermenter, des sulfites pour stabiliser et des exhausteurs pour rehausser les goûts. Plus la qualité du raisin est grande et plus le vigneron est doué, moins il y a besoin d’utiliser des produits chimiques.

Dans la région, Didier Joris, en Valais, élabore une magnifique Syrah ayant un faible taux de sulfites; au-delà de la frontière, en Bourgogne, David Duband à Nuits-Saint-Georges est un bon exemple de comment une viticulture consciente de l’environnement peut produire des vins de qualité, et au sud de la Sicile on peut dire la même chose du Etna Rosso, DOC.  Dans le Nouveau-Monde, de nombreux producteurs expérimentent aussi avec peu ou pas de sulfites.  Je n’ai pas encore trouvé de vin sans sulfites qui soit parfait, mais le Seresin Estate en Nouvelle-Zélande et Dieter Meier en Argentine font un excellent travail et arrivent à maintenir une belle qualité tout en limitant au maximum l’utilisation de sulfites. Alors restez concentrés, buvez avec enthousiasme mais buvez de la qualité.  Bonne Année à vous tous.

www.macbirch.ch

*Pittler Max H, Verster Joris C, Ernst Edzard. Interventions for preventing or treating alcohol hangover: systematic review of randomised controlled trials BMJ 2005; 331 :1515

 


Effiloché de porc aux saveurs d'été

Sucrée, salée et exquise, cette recette d'Effiloché de porc est une vraie perle ! Elle peut parfaitement être préparée la veille pour une petite fête ou être stockée au congélateur pour une autre occasion. Vous allez épater la galerie à coup sûr !

 Effiloché de porc aux saveurs d'été

Pour 10-12 personnes

 1 c. à soupe de sel de mer

5 c. à soupe de cassonade foncée

1 grosse pincée de piment de Cayenne

1 c. à café de coriandre moulue

1/2 c. à café de graines de fenouil moulues (ou de graines d'anis)

1 c. à soupe de paprika

1 c. à café de cumin moulu

1 c. à café de poivre noir fraîchement moulu

2,5 - 3 kg de palette ou d'épaule de porc désossée

225 g de ketchup

115 g de mélasse

2 c. à soupe de sauce Worcestershire

1 c. à soupe de fumée liquide de qualité supérieure, comme Stubb's (facultatif)

1 c. à soupe de moutarde douce

2 c. à café de sauce Tabasco

120 ml de vinaigre de cidre de pomme

1 c. à soupe d'huile végétale

170 g d'oignon blanc finement émincé

120 g de bouillon de poulet maison ou du commerce, ou d'eau

225 g de sauce barbecue (goût fumé si vous n'utilisez pas de fumée liquide)

Placer la grille de votre four sur la position la plus basse et préchauffer à 150°C. Mettre le sel, le sucre, le piment de Cayenne, la coriandre, les graines de fenouil, le paprika, le cumin et le poivre noir dans un petit bol et bien mélanger. Assaisonner le porc avec 4 c. à soupe du mélange d'épices, en prenant soin d'en appliquer sur toutes les faces. Réserver le reste du mélange d'épices.

À l'aide d'un fouet, mélanger le ketchup, la mélasse, la sauce Worcestershire, la fumée liquide (facultatif), la moutarde, le Tabasco et la moitié du vinaigre de cidre dans un bol de taille moyenne. Incorporer le reste du mélange d'épices. Mettre de côté.

Chauffer l'huile dans une grande cocotte (du style Le Creuset) à feu moyen-élevé jusqu'à frémissement. Ajouter le porc et faire cuire pendant environ 5 minutes, en le retournant de temps en temps, jusqu'à ce qu'il soit bien doré sur chaque face. Faire bien attention à la saisie, car le porc va rapidement dorer à cause des sucres. Ne pas le laisser brûler ! Ajouter l'oignon et faire cuire, en remuant et en grattant les morceaux brunis au fond de la cocotte, jusqu'à ce qu'il ait ramolli, pendant environ 2 minutes.

Ajouter la moitié du mélange de sauces et le bouillon de poulet ou l'eau. Disposer une feuille de papier cuisson au-dessus de la viande puis couvrir avec un couvercle ou une feuille d'aluminium. Placer au four et cuire jusqu'à ce que le porc commence à devenir tendre, environ 4 heures. Vérifier à mi-cuisson qu'il reste bien du liquide au fond de la cocotte – s'il en manque, rajouter un peu d'eau. Retirer le couvercle et continuer de cuire pendant environ une heure de plus jusqu'à pouvoir planter et tourner un couteau ou une fourchette dans la viande avec très peu de résistance, et qu'une croûte foncée s'est formée.

Placer le porc dans un grand plat, en laissant le liquide dans la cocotte. À l'aide d'une louche, retirer l'excès de gras et le jeter. Ajouter la sauce réservée, la moitié de la sauce barbecue et le reste du vinaigre dans la cocotte, puis mélanger au fouet. Lorsque le porc a suffisamment refroidi pour être manipulé, l'effilocher (le déchiqueter) à l'aide de deux fourchettes ou enfiler des gants de cuisine et le faire à la main (ma méthode préférée !).

Placer les morceaux de porc dans la cocotte et les arroser de sauce. (En cas de préparation à l'avance pour plusieurs repas, séparer la sauce et le porc avant de mettre les portions au congélateur. Cela permettra de mélanger les deux une fois décongelés tout en conservant la texture effilochée de la viande.) Vérifiez l'assaisonnement et ajuster à votre goût en ajoutant du sel, du sucre ou du vinaigre de cidre. Servir avec votre coleslaw (salade de chou) préféré, le reste de la sauce barbecue et votre pain à burger favori.

 

 

 

 


SUMMER WINE

Marcus Bratter nous emmène faire un tour des vignobles valaisans à vélo.

Se promener à vélo à travers les vignobles en Valais est un loisir qui n'est pas sans risque. Il ne m’est encore jamais arrivé de me faire arrêter pour un contrôle d’alcoolémie à vélo, mais je dois admettre que si ça m’était arrivé, les autorités locales m’auraient certainement tapé sur les doigts et confisqué mon vélo. A part la conduite en d’état d’ébriété, il y a aussi les oiseaux qui peuvent vous déféquer sur la tête, des rivières dans lesquelles vous pouvez tomber ou encore les autres cyclistes qui ignorent les arrêts devant les portes des caves et vous dépassent à des vitesses fulgurantes. Vous risquez également de vous perdre. Mais sérieusement, se balader à vélo dans les vignes est un vrai plaisir. De nombreux vignerons ont des salles de dégustation ouvertes, et les villages ont des coopératives qui gèrent des bistros ou restaurants à dégustation, qui présentent une sélection des meilleurs vins des producteurs locaux.

Il existe un circuit bien marqué qui commence à Martigny et se termine à Loèche, après Sierre, bien de « l’autre côté » du Valais, où ils parlent allemand et font également des grands vins. Le circuit est clairement indiqué par un panneau « Route 72, Chemin du Vignoble ». Vous pouvez prendre un train vers n’importe lequel des points sur le parcours et revenir à votre point de départ à vélo. L’élément principal à ne pas oublier est qu’en été, le vent dans la vallée se lève autour des 11h et souffle fort depuis le lac en direction de Sion et de Loèche. Planifiez donc votre sortie avec cet élément en tête. Une bonne solution est de rouler vers l’ouest le matin et vers l’est l’après-midi, ou de prendre le train pour revenir à votre point de départ. Les trains suisses acceptent volontiers les vélos, mais n’oubliez pas que vous devez aussi acheter un billet pour votre vélo.

Depuis Martigny, le circuit est plat jusqu’à Conthey et suit la rivière, puis on retrouve un terrain plutôt vallonné avec des montées et des descentes à travers les vignes, avec au maximum une montée de 400m pour atteindre le point le plus élevé du parcours qui est Grimisaut, un vélo électrique pourrait donc s’avérer utile. Quasiment chaque village a son propre caveau. Le premier se trouve juste avant Fully, au-dessus de la rivière qui va de Martigny à Fol’terres. Montez ensuite jusqu’à Saillon et visitez le Caveau de Sion, plongez dans le Caveau de Chamoson et continuez pour aller visiter les salles de dégustation souterraines de Jean-René Germanier à Vétroz. Terminez par une longue étape jusqu’à Sierre pour visiter l'incontournable Oenothèque du Château de Villa.

Maintenant, si vous êtes prêt à rentrer à la maison, prenez le train jusqu’à Martigny, sinon sortez votre dictionnaire et plongez dans le pays du suisse allemand. Visitez le Musée du Vin à Salgesch, poursuivez jusqu’à Varen et terminez à Loèche. A partir de maintenant, je pense que vos changements de vitesses commencent à devenir un peu bâclés, il est temps d'appeler un taxi pour rentrer. Bonne chance, bonne sortie à vélo et ayez le sens de l'aventure lors de vos dégustations, il y a beaucoup de belles choses à découvrir.


SOUPE DE CHILI AU TROIS HARICOTS

Cette recette est délicieuse et constitue un plat fabuleux complet, spécialement si vous la garnissez et l’accompagnez d’une Corona glacée - parfait par une froide journée d’hiver ou lorsque le soleil brille. N’hésitez pas à remplacer les haricots proposés par n’importe quel autre sorte de haricots, ainsi que d’autres de légumes qui vous resteraient dans le frigo. La soupe peut être facilement adaptée.

SOUPE DE CHILI AU TROIS HARICOTS

Pour 8 personnes

2 c. à s. d’huile d'olive
2-3 branches de céleri, finement émincées
4 oignons émincés
4 gousses d’ail de taille moyenne, émincées
1 piment vert émincé (vous pouvez en ajouter si vous la préférez vraiment piquante!)
2 c. à s. de poudre de chili
1 c. à s. de cumin moulu
1 c. à s. de concentré de tomates
2 c. à c. de thym frais émincé
1 c. à c. de coriandre moulue
1/4 c. à c. de poivre de Cayenne
2 dl de cidre
8 dl de bouillon de légumes (fait maison ou acheté en magasin)
1 grosse boîte (800 g) de tomates coupées en dés
425 g de haricots noirs cuits (faits maison ou une boîte de 550g, rincés et égouttés)
425 g de haricots pinto cuits (faits maison ou une boîte de 550g, rincés et égouttés)
425 g de haricots rouges (faits maison ou une boîte de 550g, rincés et égouttés)
1 c. à s. de vinaigre de cidre de pomme
Sel et poivre, selon vos goûts

En garniture (en option): oignon rouge coupé en dés, avocat coupé en dés, fromage râpé, tomate coupée en dés, des jalapeños au vinaigre moulus, de la crème aigre, des quartiers de citron verts, de la coriandre hachée, des tortilla chips salées.

Ajouter 2 c. à s. d’huile et le céleri, l’oignon et l'ail dans une grande marmite. Ajouter 1/2 c. à c. de sel et faire revenir à feu moyen, en remuant de temps en temps, pendant environ 5 minutes, jusqu’à ce que le tout soit ramolli et légèrement brun. Ajouter en remuant le piment frais, la poudre de chili, le cumin, le concentré de tomate, le thym, la coriandre, le poivre de Cayenne et faire cuire pendant 1-2 minutes, jusqu’à ce qu’un parfum commence à se dégager.
Ajouter le cidre, augmenter le feu sur fort et faire cuire pendant environ 2 minutes jusqu’à ce que la plus grande partie du liquide se soit évaporée, en grattant le fond de la marmite pour décrocher d’éventuels morceaux bruns. Ajouter les tomates en boîte et le bouillon de légumes et faire bouillir légèrement.
Baisser le feu sur moyen-bas. Faire mijoter pendant 10 minutes puis ajouter les haricots entiers. Couvrir et faire mijoter pendant 30-45 minutes en remuant de temps en temps. Si la soupe devient trop épaisse, ajouter un peu d’eau.
Ajouter le vinaigre, saler et poivrer selon votre goût.
Servir avec la garniture.

Régalez-vous!


Glögg, Vin Chaud, Gluhwein, Mulled Wine, Hot Wine, Gløgg

L’hiver est enfin arrivé et les températures sont descendues en dessous de zéro, j’ai donc pensé qu’une préparation chaude serait un sujet approprié ce mois.

Le vin chaud est préparé dans tous les pays d’Europe, c’est pourquoi on le retrouve sous différentes appellations et différentes formes. Certains le préparent avec du vin rouge, d’autres du vin blanc, certains avec de la cannelle et d’autres avec du Rhum, d’autres encore avec du schnaps, certains y ajoutent parfois de l’orange, mais tous préparent une boissons chaude alcoolisée qui rime avec après-ski pour moi.

Il n’y a rien de mieux que de s’asseoir autour d’une table en partageant des récits de virages dans la poudreuse ou de pistes noires. Ma recette préférée existe depuis des années et est à base de vin rouge, contient de l’orange et de la cannelle, et n’est pas très alcoolisée, mes amis scandinaves seront donc probablement déçus car toutes les recettes de Glögg que j’ai trouvées contiennent une dose incroyable d’alcool ajouté au mélange.

Commencer avec une bouteille de vin rouge, pas trop bon marché, mais pas la peine non plus d’en acheter une trop chère car le mélange d’épices couvrirait tous les arômes complexes d’un éventuel vin cher. Chauffer le vin dans une casserole, ajouter environ 60gr de sucre et remuer. Ne pas laisser cuire le vin. Une fois que le sucre est dissout vous pouvez ajouter une demi-tasse de jus d’orange ou de jus de citron, des tranches d’orange et quelques clous de girofle, deux bâtons de cannelle et laisser frémir pendant environ 20 minutes. C’est tout, donc aucune excuse pour ne pas vous lancer!

Si vous recevez des amis scandinaves, ou si vous souhaitez ajouter un peu d’ambiance à la soirée, ou les deux, vous pouvez encore ajouter 200ml d’alcool blanc, de rhum ou d’eau de vie de fruits. Si vous êtes à Verbier, de la Poire Williams serait appropriée, les danois aiment l’Akvavit, les suédois préféreront le rhum blanc et auront envie de quelques raisins secs ajoutés pour la chance.

Si vous vous sentez paresseux, ou si vous êtes sur les pistes, le vin chaud est servi partout dans la station, chaque restaurant d’altitude a sa propre recette.

Voici donc la liste des ingrédients pour une bouteille de vin, il vous suffit de doubler les quantités pour 2 bouteilles etc. Le secret est de prendre votre temps, ne pas laisser bouillir et goûter au fur et à mesure.

1 Bouteille de vin rouge de 75cl

60 gr de sucre blanc ou brun (3/4 de tasse)

½ tasse de jus d’orange

Des tranches d’orange

2 bâtons de cannelle

4 Clous de girofle